Les arts indépendants se réclament des pratiques artistiques où l’artiste détient tout le pouvoir artistique et éditorial sur son œuvre, de sa conception à son itération finale. Il.elle est le.la premier.ère titulaire des droits et perçoit la majeure partie des redevances liées à sa diffusion, à sa distribution ou à sa vente, qu’il.elle peut, sous licence, confier à un tiers indépendant.

Mandat

En regroupant, soutenant et valorisant les artistes, collectifs d’artistes, organismes, travailleur.euse.s culturel.le.s et autres collaborateur.rice.s qui contribuent au développement, à la production et à la dissémination de la création indépendante et de ses activités de recherche et d’expérimentation, le REPAIRE a pour mandat d’accroître la reconnaissance et le rayonnement de cet écosystème. 

Le REPAIRE répond activement au caractère évolutif des pratiques artistiques qu’il appuie, et des organismes qui les soutiennent, en favorisant une concertation dynamique et un partage des savoirs. Les actions du REPAIRE s’accomplissent avec le souci d’assurer la mise en place des meilleures pratiques, particulièrement en ce qui concerne l’équité, la solidarité socioéconomique et le développement durable. 

Mission

  • Représenter et défendre les intérêts professionnels et socioéconomiques de ses membres, ainsi que de l’ensemble de l’écosystème des pratiques artistiques indépendantes.
  • Veiller à l’atteinte d’une adéquation entre les transformations des pratiques artistiques indépendantes de recherche et d’expérimentation et leurs sources de financement.
  • Assurer la concertation entre toutes les parties prenantes œuvrant au sein des pratiques artistiques indépendantes de recherche et d’expérimentation, et avec les autres secteurs culturels et artistiques.
  • Répondre aux besoins de vie associative de ses membres, de partage des savoirs et de compétences, tant à l’interne qu’à l’externe, en tissant des liens continus de coopération, d’échanges et de partenariat.

Dans l’accomplissement de sa mission, le REPAIRE s’engage à :

  • soutenir la création, la présentation et la dissémination des arts indépendants de recherche et d’expérimentation ;
  • favoriser la promotion et la documentation des arts indépendants de recherche et d’expérimentation ;
  • soutenir la sensibilisation, l’éducation et le développement des publics ;
  • répondre, au mieux de ses capacités, aux besoins des artistes et des autres protagonistes de l’écosystème des arts indépendants de recherche et d’expérimentation ;
  • favoriser les relations entre les arts indépendants de recherche et d’expérimentation québécois et ses homologues canadiens ou étrangers.

Historique

Le REPAIRE profite de l’expérience et de l’expertise de deux sociétés fusionnées : le Conseil québécois des arts médiatiques (CQAM) et le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ). En mutualisant les revenus et les ressources humaines, cette alliance actualise et affirme le rôle essentiel d’un regroupement voué aux pratiques indépendantes de recherche et d’expérimentation en art.

Historique du CQAM

En 1996, lors d’une assemblée plénière clôturant les États généraux des artistes de la vidéo et du cinéma indépendant, des délégués appuient unanimement une résolution de fonder un forum permanent, dédié à l’amélioration des conditions des artistes indépendant.e.s associé.e.s à ces pratiques. Deux ans plus tard, quelques centres d’artistes en arts médiatiques se concertent pour fonder le Conseil québécois des arts médiatiques (CQAM). Incorporé le 19 juin 1998, le CQAM regroupe artistes professionnel.le.s, travailleur.e.s culturel.le.s et organismes voués aux arts médiatiques afin d’œuvrer au bien commun du secteur dans une démarche fédérée. Le CQAM est reconnu en 2003 comme étant le regroupement national des arts médiatiques au Québec. 

Historique du RAIQ

En 2004, dans le cadre de sa réforme du programme multidisciplinaire, le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) convoque quelques praticien.ne.s du milieu. S’ensuit la mise en place d’un comité qui prendra en charge l’organisation d’un forum où sont invité.e.s praticien.ne.s et organismes du milieu interdisciplinaire. Soutenu par le CALQ, le CAC et le CAM, le forum veut cerner les besoins qu’a en partage une communauté très diversifiée, pour permettre l’avancement de la pratique interdisciplinaire et en améliorer l’image publique et les conditions de travail.  À la suite de ce forum, un comité se voit confier le mandat de démarrer le processus de fondation d’un organisme de représentation des arts interdisciplinaires et de procéder à son incorporation. Le 5 avril 2005, le Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec est né.

Fusion du CQAM et du RAIQ – Fondation du regroupement de pairs des arts indépendants de recherche et d’expérimentation – REPAIRE

En novembre 2019, un comité d’intégration est officiellement constitué. Il regroupe Éric Desmarais (président) et François Toussaint (vice-président) du CQAM, Gilles Arteau (administrateur) et Vincent de Repentigny (vice-président) du RAIQ, ainsi que Manon Tourigny (présidente) et France Choinière (vice-présidente) du RCAAQ. Le comité travaille à modéliser une nouvelle entité en définissant sa forme organisationnelle, sa vision, sa mission, son mandat, sa structure budgétaire et son membrariat.

Les trois termes expérimentation, recherche et indépendance accompagnent toutes les réflexions du comité d’intégration et constituent les fondements de la nouvelle entité. La chose n’est pas banale : il s’agit d’une transformation profonde de la culture de tout un milieu où la norme est de se définir par son appartenance disciplinaire ou son modèle de gouvernance.

Le 3 juin 2021, le REPAIRE reçoit ses lettres patentes. Le 29 juin 2021, les membres du REPAIRE adoptent leurs règlements généraux et procèdent à l’élection de leurs premier.ère.s administrateur.rice.s. Cette élection met au banc d’essai une formule complexe de composition de CA – telle que déployée dans les règlements généraux de l’organisme – ayant pour objectif de refléter la diversité du milieu des arts indépendants de recherche et d’expérimentation. 

Lire le rapport complet du projet d’intégration menant à la fusion (juin 2021)

Plan stratégique 2022-2026

La mission du REPAIRE est de représenter et défendre les intérêts professionnels et socioéconomiques de ses membres ainsi que de l’ensemble de l’écosystème des arts indépendants de recherche et d’expérimentation. Lire le plan stratégique 2022-2026.